accueil /  a propos /  info pérou
  Info Pérou

Régions et climats

Andes: climat avec deux saisons définies, une saison sèche d'avril à novembre, avec des journées ensoleillées, des nuits froides et des pluies assez rares - le meilleur moment pour visiter le Pérou - et une saison des pluies de décembre à mars. Dans les Andes, il y a de fortes variations de température au cours de la journée (entre 20 ° C et 2 ° C).

Amazonie: climat humide et tropical, avec deux saisons climatiques très différentes, une saison sèche (d'avril à octobre) avec du soleil et des températures supérieures à 30 ° C et une saison des pluies (de novembre à mars) avec des averses fréquentes et une augmentation du débit des rivières.

Côte: ici aussi deux saisons distinctes, mais à des dates différentes  ; l’été (de décembre à mars) est sec, avec des températures atteignant 27 ° C, et l’hiver (d’avril à octobre) est très humide et froid, avec des températures pouvant descendre jusqu'à 12 ° C. Pendant l'hiver la "garua" est commune  : il s’agit d’une brume qui couvre le ciel tout au long de la journée, surtout dans la région de Lima. La partie nord de la côte (de Piura à Mancora, près de la frontière avec l'Équateur) est ensoleillée avec un climat semi-tropical et vous pouvez vous y baigner toute l'année.

Santé

Cusco est située à une altitude de 3400m et le lac Titicaca à près de 3900m! Consultez toujours votre médecin avant de partir si vous avez plus de 60 ans, ou si vous souffrez de problèmes cardiaques ou respiratoires. La santé avant tout!

Le «  Soroche  »: le mal d’altitude ou des montagnes se manifeste par des symptômes tels que fatigue, lourdeur, mal de tête, légères nausées et tachycardie. Ces symptômes sont ressentis sous une forme légère par la plupart des touristes, surtout durant les premières 24 heures de séjour (à plus de 3000 mètres d’altitude) et disparaissent généralement moyennant repos et une alimentation saine. Il est recommandé - une fois à l'hôtel - de ne pas faire d'efforts physiques, de ne pas boire d'alcool, de ne pas fumer et de ne pas manger de nourriture grasse. Vous pouvez aussi essayer des remèdes «naturels» tels que bananes et surtout feuilles de coca, mâchées ou servies en infusion («  mate  »). Un autre remède pratique consiste à prendre un «  Sorochepill  » (vendue dans toutes les pharmacies), un comprimé qui atténue grandement les symptômes liés à l’altitude.

Vaccins: si vous prévoyez une visite à la belle Amazonie, il est obligatoire de prendre le vaccin contre la fièvre jaune au moins 10 jours avant de vous rendre dans la jungle. Emportez votre certificat de vaccination avec vous, il est très probable qu'il vous soit demandé! C'est la seule vaccination obligatoire pour voyager au Pérou!

La prophylaxie antipaludique n'est pas obligatoire pour ceux qui visitent le parc national de Manu ou la réserve de Tambopata-Candamo en Amazonie. Par ailleurs, ne buvez que de l'eau en bouteille ou bouillie au préalable, demandez toujours à la "casera" (vendeuse locale) si l’eau est filtrée ou bouillie avant de boire des jus de fruits dans la rue!

La «  vengeance d'Atahualpa  »: mieux connue sous le nom de "diarrhée du voyageur", assez fréquente mais facilement résolue moyennant quelques jours de repos. En cas de troubles intestinaux, nous vous conseillons de consulter un médecin ou un pharmacien, de boire beaucoup d'eau, de boire du thé et de manger léger (riz blanc !!!).

Informations utiles

Si vous êtes titulaire d’une carte d'étudiant internationale (la carte ISIC) vous avez droit à une série de réductions (avion, promenade Inca, musées, entrée au Machu Picchu).

Agences de tourisme: nous recommandons de ne passer que par des agences agréées, méfiez-vous des vendeurs ambulants qui proposent des tours dans la rue, dans les terminaux de bus ou dans les aéroports  ; et des chauffeurs de taxis  : les arnaques sont légions.

Marchés: endroits recommandés pour observer les mœurs et coutumes des Péruviens  ; il s’agit d’endroits fascinants et colorés où vous pourrez déguster des aliments locaux ou vous faire concocter un délicieux petit-déjeuner accompagné d’un jus de fruits pressés main par la «  casera  » !!

Communications: le wifi est omniprésent de nos jours, des hôtels aux restaurants, vous pouvez dès lors utiliser WhatsApp sans problèmes. Surfer sur Internet dans un cybercafé coûte environ 1,50 sol par heure (0,4€).

Courant: le courant électrique est de 220 volts et 60 Hz comme en France. Cependant, les prises sont parfois différentes, nous vous recommandons d'apporter un adaptateur universel (ou pour prise américaine) avec vous pour le cas où.

Enfants: Malgré la pauvreté ambiante, il est recommandé de ne pas donner d'argent aux enfants qui font l'aumône dans les rues  ; l'argent va généralement aux parents  qui l’utilisent pour payer leurs boissons alcoolisées.

«  Brichera/o  »: Personnages de la vie nocturne (souvent «  cuscueña  ») qui poursuivent un étranger avec comme but ultime de l’épouser et se faire emmèner en Europe. Du mot anglais "bridge", pont.

Photos: les photographies ne sont pas toujours les bienvenues dans la culture andine; il est nécessaire de demander le consentement préalable des sujets photographiés. Parfois, quelques soles vous seront demandés en échange de quelques clics.

Faire sa valise

Le climat au Pérou est variable en fonction de la zone dans laquelle vous vous trouvez et la variation thermique entre le jour et la nuit est conséquente si vous séjournez au-dessus de 3000 mètres: dès lors, emportez avec vous des vêtements confortables et adaptés à chaque température (la nuit en juillet les températures peuvent être négatives et le chauffage central est quasi inexistant au Pérou!). Veillez aussi à prendre avec vous un protecteur solaire, des lunettes de soleil avec protection UV et un répulsif anti-moustique (pour les séjour en basse altitude).

Pour gérer l’habillement au jour le jour, nous recommandons la "méthode de l’oignon" ou par "couches". En effet, lors d'un voyage au Pérou, vous pouvez rencontrer des climats bien différents au cours de la même journée, et dès lors vous vous retrouverez en nage à midi dans cet anorak qui vous tenait si chaud en début de matinée. Ceci s'applique à toute période de l'année que vous décidez de voyager.

Bagages

Valise ou sac à dos? Le dilemme éternel ... et comme toujours la réponse est ... à vous de voir, comment vous vous sentez le plus à l'aise. Si vous voulez faire de la randonnée comme dans les zones du Machu Picchu, du lac Titicaca et du Canyon de Colca, vous pouvez laisser vos bagages à l’Hôtel où vous séjournez et emporter avec vous le nécessaire pour la nuit (un petit sac à dos fera l’affaire).

Argent et modes de paiement

La monnaie officielle du Pérou est le Nuevo Sol (S /.) Divisé en 100 centimes. Des pièces de monnaie en circulation à partir de 5, 10, 20 et 50 centimes, 1, 2 et 5 nouveaux soles et les billets de banque 10, 20, 50, 100 et 200 Nuevos soles. Le dollar américain est accepté dans la plupart des locaux commerciaux, restaurants et stations-service en appliquant le taux de change du jour. A ce jour (février 2018), 1 euro vaut environ 4 soles. Les heures d'ouverture des banques péruviennes sont généralement du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00, certaines banques ouvrent le samedi matin jusqu'à midi. Dans les villes les plus importantes, il y a des guichets automatiques des différentes banques un peu partout.

La plupart des locaux commerciaux acceptent les cartes de crédit les plus populaires: Visa, Master Card, Diners et American Express. L'utilisation des chèques de voyage comporte certaines limites, revues chaque année.

Beaucoup de fausses pièces de monnaie (surtout 5 soles) et billets de banque (surtout 200 soles) circulent au Pérou! Soyez donc très prudent lorsque vous changez d'argent (et essayez de le faire uniquement dans des maisons de change agréées, qui offrent un taux de change plus intéressant que les banques). Difficile de changer des billets de banque déchirés ou même juste un peu abimés, vérifiez bien vos coupures ... et évitez les dénominations trop élevées (500€)

Fuseau horaire et Visa

Au Pérou il y a 6/7 heures de moins que l'Europe en fonction de l'heure d'été ou d’hiver. Aucun visa requis pour les citoyens de la plupart des pays d'Amérique et d'Europe occidentale. Une fois arrivé au Pérou, vous recevrez automatiquement un visa touristique, généralement valable 90 jours.

Cuisine

Que vous soyez dans les Andes, en Amazonie ou sur la côte Pacifique, le Pérou offre toujours une grande variété culinaire et la qualité de ses plats vous émerveillera. Considérée comme la cuisine plus élaborée d’Amérique du Sud, la cuisine péruvienne peut être très sophistiqué dans toutes ses expressions et fusionnée avec la cuisine internationale, mais aussi très populaire avec des plats locaux et régionaux d’une grande simplicité et succulente variété. Tous les plats de poissons sont hautement recommandé à Lima, en particulier le «  ceviche  », le «  tiradito  » ainsi que la «  causa  » (à base de pommes de terres). A Arequipa, les spécialités sont le «  rocoto relleno (piment farcis) et le «  Chupe de Camarones  » (soupe de crevettes accompagnés de nombreux ingrédients). En Amazonie vous devriez essayer le «  tacacho  » (plat préparé à base de banane Plantin) et les poissons de rivière grillés dans des feuilles de bananier. La région des Andes  quant à elle offre de la viande d'alpaga (savoureuse et maigre), le quinoa sous toutes ses formes (en soupe ou en style risotto), le chicharon (cuisson dans la graisse de l’animal en friture) et le classique entre tous, «  pollo a la brasa  », poulet braisé accompagnés de frites et légumes, le plat populaire par excellence.! Pour ceux qui sont végétariens et végétaliens il s’agit d’un marché qui s’est beaucoup développé récemment et le pays offre maintenant de nombreux options et restaurants spécialisés!!

Transport

Avions: il y a des vols et des correspondances de Lima vers toutes les principales villes du pays. La meilleure compagnie aérienne est sans aucun doute Lan Peru, alternativement Peruvian, Taca/Avianca ou Star Peru.

Bus: Large choix d'entreprises couvrant l'ensemble du pays, parmi lesquelles la plus recommandée est Cruz del Sur.

Trains: Le service touristique de chemin de fer couvre deux itinéraires, Puno-Cusco (a / r) et Cusco-Ollantaytambo-Machu Picchu (a / r).

Taxi: à Lima le prix du taxi de l'aéroport à la ville est d'environ 40 soles (15 US $), à Cusco entre 5 et 8 soles (1,5 et 2,5US$). A Cusco, le tarif journalier dans la vileest de 4 soles, celui de la nuit (après 22h) est de 5 soles, alors qu'à Lima, veillez à toujours négocier le prix avant de monter à bord car il n'y a pas de pix fixe/taximètre et les abus sont nombreux!

Lignes de bus: vans, mini-bus et autobus sont utilisés pour le transport de passagers dans la ville. Relativement peu utilisés par les touristes, il s’agit de la façon la plus économique et authentique de voyager (entre 0,5 et 1 sol), faites toutefois attention car votre seule manière de connaître la destination sont les cris des assistants de bord… Et il est très facile de se tromper  !

Sécurité

Le Pérou est un pays tranquille (ne croyez pas la tonalité alarmiste des guides de voyage), prenez juste les mesures de bon sens et les précautions de voyage qui s’imposent pour un voyage dans un pays à fort taux de pauvreté: ne faites pas étalage excessif de richesse ou de caméras avec un zoom kilométrique; évitez de vous promener la nuit dans des endroits isolés; prenez toujours un taxi en toute sécurité (en téléphonant à l'avance à la compagnie de taxi) et faites attention aux pickpockets. Nous vous recommandons également de toujours conserver une copie de votre passeport et de laisser l'original et les autres objets de valeur dans votre hôtel. En cas de grève - des taxis ou des sociétés de transport en particulier, qui sont assez fréquentes - nous vous recommandons d’attendre calmement la fin des « paro » (grèves locales).

Livres et cinéma

LIVRES> Mario Vargas Llosa, Prix Nobel de littérature en 2010, avec son esprit mordant et sa capacité à décrire la réalité péruvienne dans des œuvres telles que « Conversation dans la cathédrale », « La ville et les chiens », « Tante Julia et le scribouillard » "Pantaleon et les visiteurs", "Le paradis est ailleurs"; Arguedas qui se démarque par des contrastes et des contradictions entre les Andes et le monde rural  ; ou encore celui des Blancs dans « Les rivières profondes », « Blood Feast », « Toutes les races » et « Le renard ci-dessus et le renard ci-dessous. »

D'autres livres intéressants: « Les cours d'eau jusqu'à l'Orient » par L. Clark, maintenant considéré comme un classique de la littérature du voyage et de l’aventure, une chronique du voyage effectué par lui en 1946 dans l'Amazonie à la recherche du mythique «  El Dorado  »; "La prophétie de la guérisseuse", par Hernan Huarache Mamani, un goût de mysticisme et de la cosmovision andine; "Disparue" de Maria Gabriella Guarino, l'histoire vraie d'une journaliste italienne qui se rend au Pérou et tombe amoureuse du membre d’une guérilla. Elle sera emprisonnée pendant plus de deux ans juste pour avoir aimé un terroriste.

CINEMA> Le film péruvien qui a récemment le plus attiré l'attention est sans aucun doute « Fausta » (La Fausta), Ours d'or au Festival de Berlin en 2009. La traduction littérale du titre original est « le sein effrayé (la teta asustada)» en référence à une maladie rare qui se transmet de la mère au nouveau-né à travers le lait maternel des femmes ayant subi des violences pendant la grossesse. C'est précisément le syndrome qui affecte Fausta, dont la mère a été violée, et qui est sujette à des hémorragies nasales et d'autres troubles, et qui sera confrontée à une série d’intrigues qui l'amèneront jusqu'à la mort de la mère. Un autre film à voir est "Pantaleon et les visiteurs" de Lombardi.